Romandismes: termes de la vie quotidienne mots déjà parus
BARJAQUER  verbe

1. (verbe intransitif) Parler à tort et à travers, sans réfléchir; parler pour ne rien dire.
"Elle a beau être aussi jolie qu'Isabelle Adjani, elle se sent toute seule dans le vie avec un copain qui se fout d'elle (Hippolyte Girardot), un psychiatre qui renifle dans son fauteuil (Fabrice Lucchini), une maman qui barjaque toute seule au téléphone et une vie parisienne où les passants sont aussi agressifs que les bagnoles..."
Le Matin, 30 mai 1993, p.43. .

  • Bavader, jacasser, papoter.
    "Attendez. Je pose l'atomiseur. Cette vigne est finie. On pourra barjaquer un moment."
    Le Chemin des vignes, 1973, p.102.

  • Babiller, en parlant d'un enfant.

2. (exceptionnellement, en emploi transitif) Raconter d'une façon inaudible ou incompréhensible.

Localisation: Les cantons de Neuchâtel, du Jura et de Berne attestent la forme bardjaquer; les autres cantons ont barjaquer. Une variante bartchaquer a aussi été relevée dans le canton de Berne.

Remarque: Appartient surtout au registre familier.
  • Premières attestations: 1820. Le mot connaît une extension géographique très importante dans le français régional de l'est et du sud-est de la France, d'où il est passé à la Suisse romande.

© Editions Zoé, Genève, 1997
En raison du format de cette rubrique, les articles sont parfois abrégés par la rédaction de Lexicon Planet, en particulier en ce qui concerne les variantes, citations, notes étymologiques et remarques. La consultation de l'ouvrage original est indispensable pour tout travail de recherche (visitez la cyberlibrairie bol.com pour commande en ligne).