Romandismes: la cuisine mots déjà parus
MI-BLANC, MI-BLANCHE  adjectif

Contenant une certaine proportion de son (s'oppose d'une part à blanc, d'autre part à bis). Farine mi-blanche, pâte mi-blanche, pain mi-blanc. Pains mi-blancs longs, pains mi-blancs ronds.
"Ceci a son importance: tous nos clients n'aiment pas que le pain mi-blanc, le pain bis et le pain paysan. C'est pouquoi chaque boulangerie régionale est soucieuse de mettre à la disposition de ses consommateurs un assortiment de pain répondant à des besoins et des goûts spécifiques."
Coopération, 19 août 1976 .

  • (par substantivation de l'adjectif) MI-BLANC nom masculin. Pain fait avec la farine mi-blanche. Du mi-blanc; une livre de mi-blanc.
    "La Coop propose vingt-six sortes de pain, mais seules les plus usuelles sont livrées deux à trois fois par jour, alors que Migros rivalise avec plus de cent sortes, en fonction des habitudes et goûts régionaux. Manor, lui, opte pour une stratégie très différente: depuis deux ans, la gamme s'est radicalement restreinte à quatre pains, le mi-blanc, céréales, levain et le pain italien "ciabata", tous cuits sur place."
    L'Hebdo, 15 août 1996 .

  • Première attestation: pain mi-blanc 1829-32. Création suisse romande. Correspond à l'allemand de Suisse Halbweissbrot (nom neutre).

© Editions Zoé, Genève, 1997
En raison du format de cette rubrique, les articles sont parfois abrégés par la rédaction de Lexicon Planet, en particulier en ce qui concerne les variantes, citations, notes étymologiques et remarques. La consultation de l'ouvrage original est indispensable pour tout travail de recherche (visitez la cyberlibrairie bol.com pour commande en ligne).